Paysages transitoires

Collage entre trois voix, trois histoires de femmes. Une femme camerounaise, une femme iranienne et une femme italienne, racontent leurs premières impressions à l’arrivée en France, dans leur langue maternelle. Elles parlent du bouleversement de leurs repères spatiaux et identitaires. La caméra suit le cours de leurs pensées. L’installation se veut une immersion dans un paysage état d’âme, l’expérience d’un regard en migration. Les films sont des paysages qui renvoient à une vision distanciée de l’espace urbain, comme elles ont pu le ressentir à leur arrivée. Le montage élabore un équilibre entre une forme de confession et des extérieurs comme vus de l’intérieur.

Publicités