Court-métrages (sélection)

Les Miroirs de Tokyo, 20mn, 2018
Film court tourné dans le cadre de la résidence Tokyo Wonder, Tokyo, 2017

Rêveries et réflexions d’une réalisatrice étrangère sur la place des femmes en société, à travers la rencontre d’une geisha, une dj, et une jeune mère, rencontrées à Sumida, le quartier dans lequel je résidais.

 

Concert, HD, 10mn, 2012

Visages et états de transe dans un concert de hardcore.
Tourné à la Miroiterie, Paris, 2012

 

Kathenn Ceremonies, HD, 10mn, 2010

Au Cambodge, les cérémonies du Kathen célèbrent la fin de la saison des pluies. « Le kathen fut, dit-on, institué par le Bouddha lui-même parce que certains de ses disciples avaient eu leurs vêtements souillés de boue, en allant, après la saison des pluies, chercher l’aumône le long des chemins détrempés ; il leur permit donc d’accepter des dons de vêtements propres. » Un prêtre collecte les dons, fait des voeux de nirvana, et les prières durent jour et nuit dans la campagne cambodgienne.

Mariette Auvray, Takeo, Cambodge, 2010

 

Paysages Transitoires, installation vidéo, 3 écrans, 3 x 3 mn, 2011

Collage entre trois voix, trois histoires de femmes. Une femme camerounaise, une femme iranienne et une femme italienne nous racontent leurs premières impressions à l’arrivée en France, dans leur langue maternelle. Tandis qu’elles parlent du bouleversement de leurs repères spatiaux et identitaires, la caméra suit le cours de leurs pensées à travers un Paris nocturne et solitaire. L’installation se veut une immersion dans un paysage état d’âme, l’expérience d’un regard en migration. Ces films sont des paysages qui renvoient à une vision distanciée de l’espace urbain, comme elles ont pu le ressentir à leur arrivée. Le montage élabore un équilibre entre une forme de confidence et des extérieurs comme vus de l’intérieur. Mariette Auvray, Paris, 2012

 

Childhood, super8, 10mn, 2008

Carnet de voyage de Toronto, où j’ai vécu une année, de 2007 à 2008

Un endroit où je suis redevenue une enfant, car je ne parlais pas la langue. Du passage des saisons dans la ville, on traverse les plages de l’Ontario, une procession religieuse italienne, on voit des familles juives et des hommes seuls qui prennent le ferry pour les îles, des filles qui dansent et tracent des traits dans le sable.
Mariette Auvray, Super8, 10mn, 2008

Musique : « Inédits pour Ondes Martenot et piano », Olivier Messiaen
(Interprètes : Claude Samuel Lévine, Klaus Simon)

 

Sens, super8, 3mn, 2006

Inscrit au catalogue du CJC (Collectif Jeune Cinéma)

 

Un voyage dans Paris par le métro aérien, le tourbillon des arbres et d’une jeune fille. Une ode au mouvement des éléments.

A trip into Paris by the elevated railway, some tree’s whirl and a young girl. An ode to the elements’ natural movement.
2006, 2mn, super8

%d blogueurs aiment cette page :